Grossesse aux poils

Grossesse aux poils !

Toute ma vie je me suis extasiée devant la beauté des femmes enceintes, quelle grâce quelle plénitude…
Elles sont resplendissantes.
Surement le bonheur de porter la vie, elles semblent comme éclairées d’un halo lumineux qui les rend irrésistibles… il n’y a plus de notion de sexy, elles sont juste belles, gracieuses… La pureté absolue…
Enfin, je pensais ça avant de tomber moi-même enceinte et de me rendre compte qu’on était plus dans l’effet « puberté » que « pureté ».
En effet, grâce à ce bel afflux d’hormones, la peau bourgeonne et le poils pousse… pousse encore « encore et encore, c’est que le début… d’accord d’accord »… Ok, merci FRANCIS. Personne ne m’avait dit que je me transformerais en petit animal velu… Je suis la seule les filles ou vous aussi vous avez le duvet qui s’emballe ?
Car j’ai lu qu’on était pas toutes égales sur ce point là, chez certaines la pousse du poils s’accentue et chez d’autres elle ralentit.
Bon, vous l’avez compris je suis de celles qui ont pris un abonnement illimité chez le débroussailleur, car la grossesse à même eu raison de mon épilation Laser…
Perso, je bannis les crèmes dépilatoires, trop chimiques, je me rase les papattes et j’utilise la cire pour le visage et le maillot, plutôt de la cire tiède ou froide (la chaude n’est pas top pour le système veineux).
Et le pour reste, car oui il y a un « reste » quand on est enceinte… Le poil pousse ailleurs, donc pour le reste… bah… je laisse en jachère car on sait que ces poils disparaîtront à l’accouchement.
Fesses et bidon ont décidés de porter la fourrure ? Pour limiter les dégâts j’ai choisis l’option citron.
Quelques gouttes de citron pour éclaircir le pelage et un peu de bronzage (après 14h)… Alors évidement c’est possible l’été, et j’ai la chance de vivre au bord de la mer, mais au mois de Novembre à Paris le port du Bikini n’est pas conseillé… Enfin chacun fait ce qu’il veut n’est-ce pas RIHANNA ? « come here rude boy boy, you can get it up… » OK d’accord et tu veux pas mettre un pantalon ? c’est la mode ? ah bon…
Quand on dit « puberté », il n’y a évidemment pas que les poils qui sont concernés. Il y a aussi la peau et moi, ma peau elle est en explosion de joie (oui voilà j’ai des boutons).
Mon visage et mon corps sont déshydratés malgré l’huile et la crème que je badigeonne 2 fois par jour. Et pourtant, malgré ces circonstances arides poussent, parmis les rides de mon front, de jolis boutons… (dans ce cas l’adjectif « joli » est plus pour définir la taille de la bête (grosse bête) et pas son esthétisme… car un bouton, c’est moche comme le petit orteil, c’est comme ça on y peut rien, c’est moche).
On le sait quand un bouton apparaît, il n’y a pas grand chose à faire, surtout enceinte. On évite les produits chimiques, on y touche pas, on désinfecte, on peut faire des masques à l’argile ou tenter d’augmenter sa consommation de zinc (présent dans les flocons d’avoine ou les lentilles) et on camoufle…
Moi j’ai un bouton sur le front depuis des semaines. Du coup, je varie entre la casquette, le chapeau, et le stylo fond de teint pour imperfections… d’ailleurs un petit coup sur les cernes en même temps c’est pas du luxe.
Voilà, on triche pour que d’autres femmes pensent comme moi avant : que les femmes enceintes sont belles, pures et lumineuses.
Les filles (je vous en conjure) il ne faut pas dévoiler le secret… personne ne doit savoir qu’au naturel je ressemble plus à Chewbacca qu’à la princesse Leia !!!
Je compte sur vous… Bisous

Partager cet article :

3 commentaires sur “Grossesse aux poils

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *